Si vous optez pour cette formule pour vous constituer un petit pécule supplémentaire, écoutez bien la chanson des frères Jacques sur le sujet : le tango interminable des perceurs de coffre-fort, on perce ! L'chalumeau s'met à rôtir, l'coffre fort il va souffrir ... mais à la sortie les poulets grouillaient comme à Houdan un jour de foire... ce soir on couche au gnouf ! ( paroles de Boris Vian )