Reconnaissez qu'il y a de quoi être au bord de la crise de nerfs lorsque son gosse réclame encore quelques bonbons à la caisse de la superette alors qu'on avait dit non !