Il faut qu'on parle est une expression toxique actuelle répertoriée dans l'excellent livre de Jean-Paul Guedj paru sur le sujet aux éditions Larousse.