Quand on connaît la vitesse à laquelle avancent nos académiciens, s'ils préconisent qu'il faut simplifier et supprimer certaines irrégularités, on devrait en profiter et sauter sur l'occasion ... Il n'y a pas de quoi dénaturer la langue française !