" Petits sauvageons ! ", il y a une certaine constance dans le vocabulaire employé par les différents ministres de l'intérieur.