On dort si bien la tête calée dans le cou de son humain de compagnie ... ( extrait de " Mon chat sur le divan " éditions Larousse )